Journées de l’APMEP à Nantes, WIMS EDU y était !

Cette année encore, WIMS EDU était présent aux journées de l’APMEP. Elles avaient lieu à Nantes.
Nous avons proposé des ateliers pour dix stagiaires et tenu un stand, lieu de rencontres très intéressantes et encourageantes. Parmi nos visiteurs, peu n’avaient jamais entendu parler de WIMS. D’autres connaissaient le nom et avaient hâte de le découvrir. Certains arrivaient en annonçant qu’ils avaient décidé de s’y mettre. Je note une nouveauté de cette année : des utilisateurs convaincus de WIMS se sont plaints du peu de soutien et de publicité de la part des institutions pour ce logiciel. « Pourquoi nous encouragent-ils à utiliser des logiciels payants (11 € par élèves) et ne nous parlent-ils pas de WIMS ? » Ces utilisateurs convaincus sont, pour leur part, actifs dans la publicité auprès de leurs collègues.

 

 

 

 

 

J’ai moissonné les adresses des collègues désirant être informés sur le colloque WIMS 2018. J’ai donné l’accès à la classe WIMS PreSup (voir autre article).
Malgré les caprices du WIFI, j’ai donc passé de bons moments, ravitaillée par Aude et Françoise, et même un voisin du stand.

Parlons de stands voisins justement :
j’ai découvert que WIMS était installé à l’université de Nantes sur le stand de la Maison de Mathématiques de l’Ouest. J’ai beaucoup aimé leur video d’une classe de primaires « travaillant » sur les statistiques, spécialement la fin.

Le concepteur du jeu GARAM pense qu’il aurait maintenant le temps de mettre son jeu dans WIMS.

Le réseau CANOPE offre aux associations la possibilité d’organiser des rencontres, conférences, ateliers pour des enseignants. Il suffit de faire une demande à l’atelier Canopé de son département xx : contact.atelierxx@reseau-canope.fr
J’ai pris contact pour l’Essonne (xx=91) et j’ai reçu un accueil favorable.

Venez l’an prochain à Bordeaux pour aider Aude sur le stand et faire de belles rencontres !


Au sujet de Marie-Claude DAVID

mathématicienne, maître de conférences retraitée,
chargée de mission WIMS à l’université Paris Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*