WIMS et LaTeX

Tout utilisateur de WIMS sait que la syntaxe LaTeX est utilisée dans WIMS pour l’affichage des formules mathématiques dans le navigateur. Au fil du temps WIMS a développé deux autres liens avec LaTeX. Une des nouveautés de l’été 2022 est la version latex individualisée qui a motivé cet article.

Version imprimable, version latex, version latex individualisée

Quand on ouvre un module qui offre alors le choix des exercices, une fois la sélection faite, après avoir choisi différents paramètres, on peut cliquer sur « Au travail » ou sur « Version imprimable ». Cette version imprimable, je l’utilise parfois pour découvrir l’ensemble des exercices d’un module, après avoir pris de soin de sélectionner « Fixer l’ordre des exercices de la série ». Le bouton « Renouveler » permet de se faire une idée de la partie aléatoire dans chacun des exercices, avant de les inclure ou pas dans une feuille de travail pour les élèves.

Mais ce qui est plus intéressant encore, c’est que parfois l’auteur des exercices a pris soin d’inclure une version LaTeX de ses exercices. C’est pour les auteurs un petit travail supplémentaire, simple, et qui rend de beaux services. Pour que cette version LaTeX soit accessible, il faut cependant être identifié dans une classe comme enseignant ou son compte Modtool.

Pour la partie technique, rien de bien compliqué, à la fin du source oef de chaque exercice, il suffit d’inclure et compléter le code voulu dans la commandes \latex{}. Celle-ci sera ignorée pour l’utilisation de WIMS dans un navigateur internet, mais la version imprimable sera composée de tout ce qui est écrit entre les accolades de cette commande.

WIMS exportera aussi automatiquement entre des balises

\begin{answer}
\end{answer}

les résultats numériques attendus dans WIMS.

Personnellement, j’ai pris l’habitude d’écrire mes nouveaux énoncés sous la forme :

\latex{
  \begin{statement}
  \end{statement}
  \begin{solution}
  \end{solution}
}

Entre les balises statement, j’inclus le code LaTeX que je souhaite récupérer pour l’énoncé de la version imprimable et la solution rédigée dans les balises solution, ce qui me permet de ne pas avoir seulement les résultats du « answer » mais de pouvoir disposer d’une solution complètement rédigée.

Évidemment pour ne pas avoir à tout faire en double, je mets les énoncés dans des variables avec par exemple des syntaxes qui ressemblent à :

\text{enonce=}
\text{question1=}
\text{question2=}

ce qui permet d’utiliser ces variables pour le \statement{} de wims et le \begin{statement} ... \end{statement} de la version LaTeX. Un petit code très utile est aussi \text{aa=texmath(\a)} pour transformer en code LaTeX une expression mathématique obtenue par un logiciel de calcul (wims, pari, maxima par exemple).

Une première utilisation est donc de faire travailler les élèves sur une feuille dans la classe et de leur donner les mêmes exercices pour une évaluation, les énoncés et les corrections associées sont alors au format LaTeX. Ce que l’on appelle parfois évaluation par contrat de confiance.

Je gère la création de pdf avec ou sans la solution avec l’utilisation dans LaTeX du package « comment ».

La dernière petite nouveauté de l’association de WIMS et LaTeX n’est pas vieille, elle date de l’été 2022 (version 4.25a). Le but est de produire des énoncés au format LaTeX différents pour tous les élèves d’une classe.

Pour cela, il faut disposer d’une classe WIMS avec le nom de ses élèves. On prépare une feuille de travail, que l’on peut activer ou pas. Dans la vue « Préparation de la feuille », on peut sélectionner « Vue des participants » pour vérifier sa feuille et tester les exercices, mais on peut aussi sélectionner « Version imprimable », comme nous l’avons vu précédemment dans cet article. Cela permet d’avoir une vue générale de tous les exercices, de renouveler la feuille, pour mieux identifier les parties aléatoires. Mais si les exercices ont une version LaTeX, deux autres boutons apparaissent sur le côté ou en bas de la page : « Version LaTeX » et depuis cet été « Version LaTeX individualisée ». Cette dernière va fabriquer un énoncé individualisé pour chacun des élèves de la classe. Ils auront tous un énoncé différent dans des sujets devenus nominatifs.

Je l’ai utilisé de quatre manières différentes depuis la rentrée, avec des énoncés que j’ai préparés spécialement pour cela.

  1. En classe, sur certains exercices calculatoires de type calcul mental ou calcul fractionnaire, les élèves ne peuvent plus jeter de coup d’oeil furtif pendant l’interrogation, cela est encore plus efficace que sujet A et sujet B et cela est surtout automatique !
  2. Il m’est aussi arrivé qu’un élève fasse l’interrogation après les autres alors que les copies avaient été rendues. Connaître les résultats n’était d’aucune utilité. J’avais conservé son sujet, il a pu réaliser son interrogation.
  3. Une élève m’a également demandé de refaire un devoir parce qu’elle était en mauvaise forme le jour de l’interrogation et avait obtenu une mauvaise note. Nous avons convenu d’un jour et un horaire où cela était possible, et j’ai pu très facilement refaire un énoncé différent. Cela lui a permis de progresser. Que demander de mieux !?
  4. Sur un autre devoir, j’ai donné un sujet zéro aux élèves, avec les solutions, pour qu’ils s’entraînent pendant la semaine. Cela donne confiance aux élèves et les incite à réviser.

J’ai encore deux idées mais que je n’ai pas encore mises en oeuvre cette année. La plus évidente est de faire un entraînement dans la classe virtuelle de WIMS, l’autre est de remettre en place dans mes classes des devoirs écrits notés faits à la maison. Ils étaient devenus inutiles avec les élèves qui recopient les devoirs des autres, car ils échangent des copies d’élèves dans des groupes de classe sur les réseaux sociaux. La chose redevient intéressante et peut être un levier pour faire progresser les élèves. Je la testerai bientôt.

Pour mémoire il existe un autre lien fort entre LaTeX et wims : LaTeX2wims.

Ce script est une moulinette, plus ancienne mais toujours fonctionnelle, qui permet de transformer un document LaTeX en document WIMS. À partir d’un fichier LaTeX, on peut, en ajoutant quelques aménagements supplémentaires, rendre aléatoire certains parties, des exemples, ou insérer des exercices qui existent déjà dans WIMS afin que l’étudiant vérifie sa compréhension d’une définition, d’un théorème. Il est un bon moyen de se lancer dans la création d’un document WIMSe, quand un cours est déjà prêt et tapé en LaTeX.

J’espère que cet article donnera envie aux développeurs d’inclure plus systématiquement un code LateX dans les exercices proposés et aux collègues de multiplier leur utilisation de WIMS.

Jean-Baptiste

Cahiers de Vacances : téléchargements

Comme l’an passé, mais en mieux. Chaque semaine de l’été une séquence est activée et donne accès à des exercices (entraînements+test) pour revoir ou consolider ce qui a été fait cette année en mathématiques. De plus elles contiennent aussi des documents contenant des capsules vidéo (culture mathématiques), des jeux, des BD en ligne, des énigmes, […]

Colloque WIMS 2022 : ouverture des inscriptions

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2022. Pour vous inscrire, allez sur le site du colloque. Le comité de programmation a construit un programme très intéressant. Vous trouverez la liste des intervenants dans l’onglet « Résumés » du programme. Dans les semaines qui viennent nous allons le consolider avec les titres, résumés et horaires des interventions […]

Colloque WIMS 2022 : informations et appel à contributions

J’ai le plaisir de vous annoncer que le colloque WIMS 2022 se tiendra du 13 au 15 juin à l’Université Technologique de Belfort Montbéliard (UTBM) sur le site de Sévenans. Il se tiendra en mode hybride c’est-à-dire présentiel et distanciel. Dès à présent, je vous encourage à réserver votre logement à Belfort. Une navette sera […]