Wims, LA brique pédagogique de l’ENT à l’école primaire

La mode est à l’Ent (Espace numérique de Travail) et ce n’est qu’une question de temps pour qu’il envahisse les écoles élémentaires, après s’être imposé dans le second cycle. Pourtant, les besoins ne sont absolument pas les mêmes, et il y a fort à parier que débarqueront des ENT administratifs à l’école (je n’ai pas besoin, par exemple, d’un module « cahier d’appel » avec une seule classe à gérer), alors que les enseignants de primaire auraient surtout besoin d’un ENT pédagogique dans leur travail quotidien de différenciation, les classes étant de plus en plus hétérogènes au fil des ans.

Utilisateur de WIMS durant un an avec ma classe de CM2, j’ai eu le temps de mesurer ce que cette application pouvait apporter tant aux enseignants qu’à leurs élèves. Afin de placer cet article dans une vision plus pédagogique de l’ENT, je ne résiste pas à citer Pierre MATHIEU et son article Les TIC à l’école primaire « un regard d’en bas sur les technologies de l’information et de la communication à l’école» :

Nous, les enseignants [de primaire], avons besoin d’outils qui puissent nous permettre de gagner du temps dans notre pratique quotidienne. Sur mon bureau, les listes d’élèves, la cantine, le plan de l’école, sont dans le 3ème tiroir du bas. Si on me donne un bureau « virtuel », je veux y voir ce qu’il y a sur mon bureau en bois, c’est à dire un cahier journal, des fiches de préparation, des livrets d’évaluation, des documents d’étude, des fiches d’exercice, des activités de remédiation, etc.

Pour ceux qui utilisent WIMS, il est flagrant qu’il répond de façon importante à ce « cahier des charges », puisqu’on y trouve :

  • un cahier de textes pour les devoirs et pour le travail réalisé en classe (pratique en cas d’absence prolongée d’un ou plusieurs élèves) ;
  • un espace de stockage de documents (200 Mo est largement suffisant), documents que l’on peut diffuser auprès des élèves (leçons, pas exemple) ou garder par devers soi (préparations) ;
  • des fiches d’exercices à tirage aléatoire : essayez, pour voir, de refaire faire le même exercice à un élève en difficulté, sans que celui-ci ne se lasse ou n’apprenne par coeur les réponses ;
  • des activités de remédiation personnalisées, que l’on peut trouver dans les modules oef existants ou créer facilement grâce à des outils comme Quicktool ou les modèles d’exercices, permettant à l’enseignant de se concentrer sur le fond de l’exercice, et non sur le code ;
  • Un message collectif pour donner des consignes précises et structurées au groupe classe, consignes que l’on peut affiner grâce au message personnel, permettant une pédagogie différenciée plus efficace ;
  • un livret de compétences liées aux exercices proposés dans la classe. Et, pourquoi pas, le relevé des notes d’évaluations « manuelles » obtenues par l’élève en classe, afin que chacun puisse mesurer d’un coup d’oeil où il en est dans ses apprentissages, sans attendre le bulletin trimestriel.

Je trouve donc WIMS particulièrement utile en classe. L’investissement de temps que j’y passe (3h à 4h par semaine en moyenne) est largement compensé par un temps de correction moindre (corriger 26 cahiers de CM2 après une heure d’exercices n’est guère épanouissant, en plus) et mes élèves en difficulté y gagnent en confiance en eux, voire en maîtrise du programme (je reste néanmoins prudent sur ce sujet, n’ayant pas vraiment le recul nécessaire pour juger de cela). Les cahiers de texte et liaison sont plébiscités par les parents, ce que je peux facilement comprendre étant parent moi-même, et la relation famille/école en sort renforcée, à part pour quelques-uns, mais il est difficile de satisfaire tout le monde en enseignant…
C’est pourquoi je pense qu’il serait dommage que l’éducation nationale passe à côté de WIMS, et se contente, pour l’ENT de l’école primaire, de calquer le cahier des charges des ENT des collèges et lycées, qui n’amènera rien de neuf dans nos écoles, ni pour les enseignants, ni pour leurs élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*